Les romans français de la rentrée littéraire

Publié le 12 Septembre 2010

 

Parmi les 701 romans de la rentrée littéraire, les romanciers français sont largement au rendez-vous!

 

Je déplore tout de suite l'absence de mes auteurs favoris, Delphine de Vigan, Véronique Ovaldé et David Foenkinos (pour ce dernier c'est un peu moins vrai puisque le 21 octobre il publiera un roman sur Lennon, mais dans le fond ce ne sera pas un roman...) Bref, j'attends déjà avec impatience la rentrée littéraire prochaine!

 

Dans ma liste de romans d'expression française:

 

  • Philippe Claudel, l'Enquête, 2010 (Stock)  

Un homme arrive dans une ville, chargé d'une enquête sur une vague de suicides qui a touché une entreprise. Le personnel de l'entreprise est tantôt hostile, tantôt fuyant, et bientôt sa vie quotidienne s'avère devient de plus en plus difficile.

 

  • Amélie Nothomb, Une forme de vie, 2010 

 http://abracadabook.over-blog.fr/article-amelie-nothomb-une-forme-de-vie-56608687.html

 

  • Alain Mabanckou, Demain j'aurai 20 ans, 2010 (Gallimard)

 Michel, dix ans, vit à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo dans les années 1970. A travers son regard, ce roman relate la vie tripidente d'une famille africaine : le père adoptif de Michel, réceptionniste au Victory Palace, maman Pauline qui a dû mal à éduquer son fils unique, l'oncle René riche communiste, l'ami Lounès et sa soeur Caroline.  

 

  • Philippe Forrest, Le siècle des nuages, 2010 (Gallimard)

Inspiré par la vie du père de l'auteur, ce roman raconte un siècle terminé à travers les progrès de l'aviation.

  

  • Laurent Gaudé, Ouragan, 2010 (Actes Sud)

Au coeur de la tempête qui dévaste la Nouvelle-Orléans, dans un saisissant décor d'apocalypse, quelques personnages affrontent la fureur des éléments, mais aussi leur propre nuit intérieure. 

 

  • Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010 (Flammarion) 

Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l’histoire, il commencerait peut-être par vous parler d’une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.
Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d’une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C’était avant que le succès mondial n’arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l’écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l’exercice de leur profession.
Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.
Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n’émettra plus que des murmures.
L’art, l’argent, l’amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne.

 

  • Olivier Adam, Le coeur régulier, 2010 (Editions de l'Olivier)

Sarah ne supporte plus sa vie depuis que son frère Nathan s'est suicidé, il y a trois mois de cela. Elle décide de partir sur ses traces en se rendant au Japon, dans un petit village connu pour ses suicidés et pour celui qui est considéré comme un sauveur, Natsume. Cet ancien policier arpente les falaises pour convaincre les prétendants au suicide de rester en vie...

 

  • Karine Tuill, Six mois six jours, 2010 (Grasset)  

En Allemagne de nos jours. Juliana Kant, première fortune allemande, femme froide, retenue, secrète, mariée, a une aventure amoureuse avec un homme qui a tout du prédateur sexuel, Herb Braun. Au bout de quelques mois, d’un hôtel l’autre, d’un rendez-vous clandestin l’autre, l’homme menace de révéler à la presse leur liaison : tous leurs ébats ont été filmés. La milliardaire dénonce le gigolo. On l’emprisonne, la morale est presque sauve, l’argent bien gardé.
Une affaire de mœurs ? Une coucherie prosaïque qui tourne au chantage sordide ? Karine Tuil, dans son roman le plus puissant, le mieux construit, dévoile l’arrière-monde de cette liaison à risques : qui est à l’origine d’une telle fortune allemande ? Pourquoi le grand-père de Juliana, premier mari de Magda Goebbels et nazi notoire, n’a t-il pas été arrêté à la Libération ? Sait-on que le père d’adoption de Magda était un juif qu’elle a renié puis effacé de sa mémoire ? Pourquoi les Kant n’ont-ils jamais autorisé une enquête sur leurs activités industrielles sous le Reich ? Le père de Braun est-il vraiment un ancien déporté du camp de Stöcken, ou est-ce un leurre ? Son fils l’a-t-il vengé en humiliant sexuellement la jolie bête blonde ? Qui est vraiment Herb Braun ? Que veut-il ? Les fils sont-ils responsables des fautes des pères ?

 

http://abracadabook.over-blog.fr/article-karine-tuil-six-mois-six-jours-57417591.html

  • Claudie Gallay, L'amour est une île, 2010 (Actes Sud)

Alors que le Festival d'Avignon 2003 s'enlise dans la grève des intermittents, une actrice célèbre retrouve sa ville natale, après dix ans d'absence. Elle y a vécu un amour passionnel avec le directeur d'un théâtre du festival off, qu'elle a quitté pour faire carrière. Ce dernier met en scène une pièce d'un auteur inconnu, sorte de poète maudit décédé dans des circonstances obscures.

 

 

Rédigé par Asfodèle

Publié dans #Expression libre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> Chouette liste qui sort quelques pépites du lot! Même si je la trouve un peu trop tard  (décembre), j'espère que tu continueras à en proposer d'aussi bien!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> merci! j'ai hâte d'être en janvier pour la rentrée d'hiver! il nous attend encore 400 romans!<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Merci Béné pour cette jolie sélection. J'avais déjà retenu Amélie Nothomb, Claudie Gallay, et ler dernier Adam... Je viens de découvrir "Ouragan" qui a l'air pas mal du tout... à plus tard pour<br /> les différentes critiques <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre