Franz-Olivier Giesbert : " Un très grand amour"

Publié le 24 Août 2010

Franz-Olivier Giesbert signe ici, un drôle de roman où là encore, il est question d'autofiction. L'autofiction c'est un peu le truc à la mode que tout le monde pratique avec plus ou moins de panache et surtout plus ou moins de réussite.

Ici, rien à dire, de la naissance à la suffocation de ce "très grand amour", l'auteur crée une ambiance de confidence, avec une mise en abîme du métier d'ecrivain et de la peopolisation des relations de travail qui perdent en humanité...

Si le début m'a emballée, la suite et la fin m'ont consternée!! Les détails sur le cancer de la protaste du narrateur sont evoqués avec une telle recherche de pathos, que cela en devient risible! Bref, j'ai été pas mal énervée par ce roman dont on avait tant parlé à sa sortie en janvier 2010...

 

Voici la quatrièreme de couverture pour vous en donner le ton :

 

'Sur son lit de souffrances, quelques semaines avant de mourir, maman m'avait mis en garde :
'Qu' est-ce que c'est bête, un homme.
- Je ne comprends pas.
- C'est bête, égoïste, et pas fiable. Antoine. Promets-moi de ne jamais te comporter comme un homme.'
Je me souviens quej'avais hoché la tête. Encore une promesse que je n'ai pas tenue. Je suis toujours resté à l'affût. Même quand j'étais heureux en ménage, ce qui fut souvent le cas, je continuais à rechercher le très grand amour, celui qui, selon Spinoza, constitue un 'accroissement de nous-mêmes'. C'est exactement la sensation quej'éprouvais en observant la jeune fille aux cheveux d'or. Je m'accroissais. Je m'élevais aussi.'

 

Alors si "la femme est l'avenir de l'homme" comme le disait un vrai poète, Franz-Olivier Giesbert, n'a rien compris, lui, puisqu'il se conduit en (désolée pour le mot, mais cela colle vraiment au personnage du roman) "couille-molle" et une femme n'est pas ainsi. 

 

Ca me rapelle cette très jolie citation dont j'ai oublié le nom de l'auteur:

"Du sexe fort et du sexe du faible, le plus fort est le faible, par la faiblesse du sexe fort pour le sexe faible"

 

261.jpg

 

 

 

Rédigé par Asfodèle

Publié dans #roman français

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article