David Foenkinos : "La délicatesse"

Publié le 6 Février 2010

David Foenkinos, 35 ans, livre avec "La délicatesse", une réflexion profonde sur "le bon moment". Ce bon moment est celui qui survient lorsque le corps est libéré de toutes attaches au passé, de la douleur d'un deuil.

Ecrivain à midinettes? Ménagères de plus de 50 ans? Romantiques éperdues?
Ecrivain à femmes, sans aucun doute... David Foenkinos a quelquechose de féminin et de délicat dans ce roman. Une sensibilité touchante, une acuité teintée; teintée par les petits riens et les grands tout du quotidien, de la difficulté d'être soi et de se construire dans un monde aux contours flous. C'est une valse lente qui se dessine entre réflexions profondes sur l'amour ou plutot art d'aimer et petites pauses didactiques aussi originales qu'improbables.

J'aime ce roman, peut être le plus aboutit, le plus mûr. Certes, il est moins loufoque et plus sérieux que les précédents, mais le sourire si agréable qui se dessine à la lecture est toujours présent sur les lèvres du lecteur.

Venons-en à l'histoire tout de même! Une Nathalie rencontre un François; ils s'aiment; il meurt; elle est triste; son patron la drague avec lourdeur; c'est un Markus qui emporte la mise; mais Markus est laid et c'est un problème pour les autres. Nathalie, elle, est sous le charme de sa délicatesse. D'une histoire, sommes toute banale David Foenkinos réenchante l'ordinaire et offre un roman tout en délicate fantaisie.


foenkinos_la-delicatesse.jpg



 

Rédigé par Asfodèle

Publié dans #roman français

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> <br /> Je viens de le terminer, et j'ai adoré !! ce livre est tout en finesse, très émouvant !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre